À la Une:


L’avènement des machines – Robots et intelligence artificielle : la menace d’un avenir sans emploi

Que seront les emplois du futur ? Combien seront créés ? Pour qui ? Avec L’avènement des machines, dans l’esprit d’Evgeny Morozov (Pour tout résoudre cliquez ici, FYP Éditions), Martin Ford nous informe sur les risques que l’automatisation transforme notre économie et notre culture de manière néfaste.

Avec l’arrivée massive des machines intelligentes, nous pourrions espérer que cela se déroule comme durant la dernière révolution industrielle : tandis que certains emplois disparaissent, d’autres sont créés, en plus grand nombre, grâce aux innovations. Martin Ford démontre que cela n’est absolument pas le cas. La technologie continue d’accélérer à un rythme effréné, et comme les machines commencent à « prendre soin d’elles même », moins de personnes seront nécessaires à leur entretien. L’intelligence artificielle commence déjà à rendre certains emplois obsolètes : de nombreux juristes, journalistes, employés de bureau, programmeurs informatiques, et même des activités des secteurs de la santé et de l’éducation sont petit à petit remplacés par des robots et des logiciels intelligents. Face à la croissance exponentielle des progrès technologiques, les emplois qui disparaissent aux profits des machines ne touchent plus seulement les cols bleus, mais aussi les cols blancs, précarisant de plus en plus la classe moyenne.
Dans cet ouvrage — best-seller du New York Times, lauréat 2015 du prestigieux prix « Business Book of the Year » Financial Times-McKinsey, « Top Business Book » du magazine Forbes et classé comme l’un des 12 livres majeurs sur la technologie par NBC —, Martin Ford détaille ce que les machines intelligentes et la robotique peuvent accomplir et décrit leurs conséquences. Il explique pourquoi nous devons choisir dès maintenant notre voie : un avenir qui veut la prospérité pour tous ou, à l’inverse, un accroissement massif des inégalités et de l’insécurité économique.

Lire la suite »




Le coopérativisme de plateforme – 10 principes contre l’upérisation et le business de l’économie du partage

 
Le coopérativisme de plateforme – 10 principes contre l’upérisation et le business de l’économie du partage
de Trebor Scholz
Traduit et préfacé par Philippe Vion-Dury
 
Malgré tous les discours enjôleurs sur le partage et la démocratisation, l’économie collaborative a dérivé vers l’ultralibéralisme, jusqu’à devenir une des branches les plus lucratives du capitalisme. De Airbnb à Uber en passant par Deliveroo, la notion de partage a très vite été détournée en moyen de gagner de l’argent avec tout et n’importe quoi. Les plateformes révèlent jour après jour leur modèle économique prédateur, essentiellement basé sur le …

Lire la suite »




La toile que nous voulons – Bernard Stiegler, Evgeny Morozov, Julian Assange, Dominique Cardon

Depuis son origine, et sous la pression d’un secteur économique désormais hégémonique, le web a évolué en un sens qui l’a profondément dénaturé, au point d’en faire un instrument d’hypercontrôle et d’imposition d’une gouvernance purement computationnelle de toutes choses. Privilégiant à outrance l’automatisation mise au service de modèles économiques devenus la plupart du temps ravageurs pour les structures sociales, cette évolution a affaibli toujours plus gravement les conditions d’une pratique réflexive, délibérative, outre les aspects révélés par Edward Snowden. Cet ouvrage présente les principaux aspects théoriques et pratiques d’une refondation indispensable du web, dans lequel et par lequel aujourd’hui nous vivons. L’automatisation du web ne peut être bénéfique que si elle permet d’organiser des plateformes contributives et des processus délibératifs, notamment à travers la conception d’un nouveau type de réseaux sociaux. Bernard Stiegler, Julian Assange, Paul Jorion, Dominique Cardon, Evgeny Morozov, François BonThomas Bern, Bruno Teboul, Ariel Kyrou, Yuk Hui, Harry Halpin, Pierre Guéhénneux, David Berry, Christian Claude, Giuseppe Longo, balayent les aspects et les enjeux économiques, politiques, militaires et épistémologiques de cette rénovation nécessaire et avance des hypothèses pour l’élaboration d’un avenir meilleur.

Lire la suite »




Le désenchantement de l’internet.  Désinformation, rumeur et propagande

Le désenchantement de l’internet. rumeur, propagande et désinformation. De romain Badouard

Internet est-il devenu l’ennemi de la démocratie ?

Rumeur, fake news, harcèlement, propagande, surveillance généralisée…, le débat public en ligne s’est transformé en véritable champ de bataille. Pourtant, il y a encore une dizaine d’années, on louait l’exemplarité de l’internet comme étant l’outil d’un renouveau démocratique. Comment expliquer ce retournement ?

Cet ouvrage propose une synthèse claire et pédagogique sur les enjeux politiques de l’internet. L’auteur montre que le pouvoir se loge au coeur même des technologies. Internet porte en lui un modèle communautariste qui favorise les clivages. Dans cet univers profondément conflictuel,l’enjeu n’est plus d’échanger, mais d’occuper l’espace. La dérégulation généralisée du marché de l’information fait peser de sérieuses menaces sur l’exercice de la liberté d’expression.

C’est la défense de l’internet comme bien commun qui est en train de se jouer aujourd’hui. Et parce que le numérique est l’affaire de tous, c’est aussi l’avenir de nos démocraties dont il est question.

Commandez le maintenant pour bénéficier du prix de lancement de 12 euros TTC.  Offre valable jusqu’au 15 septembre. Vous recevrez l’ouvrage à partir du 31 août.

Lire la suite »




La nouvelle servitude volontaire. Enquête sur le projet politique de la Silicon Valley

La nouvelle servitude volontaire. Enquête sur le projet politique de la Silicon Valley de Philippe Vion-Dury

Avec comme crédo la volonté de changer le monde, c’est au coeur de la Silicon Valley que se façonne la société numérique.

Portées par une spectaculaire réussite économique, les entreprises de haute technologie veulent dessiner un monde meilleur en prenant en main la majorité des aspects de notre quotidien, en généralisant la prédiction algorithmique.

L’homme devient intégralement transparent, immatériel. La liberté de choisir, la créativité et l’émancipation sont désormais remplacées par l’anticipation, la prédiction et la régulation. C’est bien plus qu’une révolution numérique ; c’est un véritable projet politique qui est à l’oeuvre.

Avec rigueur et précision, Philippe Vion-Dury révèle que les technologies sont porteuses d’une idéologie et d’un projet de civilisation.
Il démontre que les modèles prédictifs, les algorithmes et les objets connectés instaurent une société du contrôle dans laquelle l’individu, comme le collectif, abandonne la maîtrise de son destin.
Il explique comment la peur de se confronter à la solitude, à l’altérité et à l’échec nous conduit à une nouvelle servitude volontaire.

Philippe Vion-Dury est essayiste, journaliste, chroniqueur, spécialiste des questions de société, des nouveaux modèles économiques et des technologies.

Lire la suite »




Pour tout résoudre, cliquez ici !  L’aberration du solutionnisme technologique. Evgeny Morozov

Le livre

Pour tout résoudre cliquez ici ! dénonce le discours employé par les entreprises et les chantres de la Silicon Valley qui veulent nous faire croire que grâce à l’Internet et aux nouvelles technologies tous les aspects de notre vie seront améliorés et la plupart des problèmes du monde disparaîtront.

Evgeny morozv démontre qu’il n’y a pas une « application » comme réponse simple et immédiate à tous les enjeux sociétaux ni même à nos problèmes individuels. Il met en lumière deux concepts-clés, le solutionnisme et « l’Internet-centrisme », qui permettent de comprendre les schémas de pensée à l’œuvre derrière la révolution numérique.

Cet ouvrage porte un regard neuf et salutaire sur le numérique et sur nos usages. Il nous met en garde contre la croyance en un miracle technique et en un un monde à l’efficacité sans faille où chacun serait contraint de revêtir la camisole de force numérique de la Silicon Valley.

L’auteur

Chercheur, journaliste et essayiste, Evgeny Morozov est spécialiste des implications politiques et sociales de la technologie. Né en Biélorussie, il a vécu à Berlin avant de s’installer aux États-Unis. Il collabore à la rédaction de The New Republic et publie régulièrement dans The New York Times, The Economist, The Wall Street Journal, Financial Time, London Review of Books, etc. Son éditorial mensuel dans Slate est repris par de nombreux médias internationaux. il est également l’auteur de The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom, 2011.

Lire la suite »




Concevoir un jeu vidéo

Guide pratique de référence, Concevoir un jeu vidéo fournit une méthodologie complète pour élaborer un jeu vidéo.
Dans un style limpide et facile d’accès, il offre une synthèse de toutes les connaissances sur le sujet, décortique les règles et les rouages pour créer un gameplay plaisant et original.
Il propose une méthode efficace et éprouvée qui répond aux questions incontournables que se posent tous les créateurs de « game concept ».
Marc Albinet, professionnel du jeu vidéo mondialement reconnu, traite l’ensemble des aspects de la conception : écriture, scénario, gestion des émotions et du fun, mise en scène, les 12 principes du gameplay, interactivité, production, etc., afin que le lecteur puisse s’en servir pour tous types de projets.
Toutes les explications sont illustrées par des exemples et des schémas éclairants. Cette nouvelle édition met à la disposition des passionnés, spécialistes des jeux, de serious games et des nouveaux médias, étudiants, développeurs, scénaristes, etc., tous les savoirs essentiels sur l’art et la manière de créer des jeux sur tous supports.
Expert en game design, Marc Albinet est un créateur de jeux vidéo dont certains sont devenus cultes.
Après avoir été l’un des pionniers des jeux vidéo sur ordinateur 8 bits, puis 16 bits, il a alterné casual et hardcore game pour des studios indépendants ou des gros éditeurs.
Il a exercé dans l’industrie des jeux AAA pour plusieurs compagnies renommées telles que Disney et Ubisoft. Depuis, Marc Albinet dirige des équipes innovantes de développement.
Il est notamment Game Director du jeu Assassin’s Creed Unity.

Lire la suite »




Le pouvoir du sport

Qu’est-ce que le sport ? Quelles influences cette activité a-t-elle sur la société ? Pourquoi faire du sport ? L’accessibilité au sport est-elle la même pour tous ? Que représente l’économie du sport aujourd’hui ? Peut-on réellement concilier développement durable et équipements sportifs ? Le dopage et la corruption sont-ils inéluctables ? Le monde du sport  est-il autonome ou sous l’influence des pouvoirs ?

Dans ce livre de référence, Marie-Cécile Naves et Julian Jappert explorent tous les versants du sport. Ils montrent qu’il est tantôt paré de toutes les vertus, tantôt accusé de tous les maux, considéré comme trivial et secondaire. Il serait un facteur d’intégration et de vivre-ensemble, mais signifierait aussi le règne de l’argent-roi, de la corruption, du dopage. Tout ou rien. Ange ou démon. Comment expliquer ce balancement entre deux visages antagonistes et incompatibles ?

Les auteurs passent au crible les valeurs supposé du sport, son économie et ses dérives : le bénéfice santé de l’exercice physique, le rôle du sport et du spectacle sportif dans l’organisation sociale, la réalité de l’accessibilité au sport, l’émancipation et la cohésion sociale, le sport au travail, la marchandisation des sportifs, le coût des infrastructures, les dessous de l’organisation des événements sportifs, le dopage, la corruption, le communautarisme, la place des femmes, l’utilisation du sport comme levier diplomatique, etc.

Ils décryptent les statuts et les modes de fonctionnement opaques des organisations sportives et leurs relations d’interdépendance, comme la Fédération française de football, l’UEFA, la FIFA, le CNOSF, le TAS, le CIO, etc. Ils en expliquent les formes juridiques et les financements.

Lire la suite »




La Sécu à tout prix ! Financer un modèle social pour tous.

La Sécu à tout prix. Financer un modèle social pour tous

Pilier de notre modèle social, la « Sécu » est ébranlée par le vieillissement de la population et la globalisation de l’économie.
La transformation du marché du travail et l’« ubérisation » sapent son financement assis sur la croissance de l’après-guerre. Gouvernements et politiques invoquent sans relâche le mantra de la réduction des charges sociales, tandis que la majorité des Français réclame un système social simplifié et plus transparent.
Cet ouvrage, très documenté, retrace les racines et les évolutions du financement de la sécurité sociale : assurance maladie, retraites, allocations familiales, CSG, TVA sociale, RSI, CICE, etc. Il décrypte ses mécanismes, les arcanes de son organisation. Benoît Bost balaie les idées reçues et apporte des réponses claires : ce modèle est-il encore soutenable ? Quelles transformations sont indispensables ? La baisse ou l’augmentation des charges sociales influe-t-elle sur l’emploi ? Peut-on reconstruire un modèle social juste et garant de notre cohésion sociale ?
C’est un livre indispensable pour comprendre les ressorts de la Sécu, l’adapter au contexte économique et social, et prévoir ses évolutions.

Diplômé de l’École nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S), Benoît Bost est, depuis dix ans, cadre dirigeant d’un organisme de sécurité sociale. Chargé de cours à l’université, il intervient dans des cycles de formation et de perfectionnement destinés aux élus et aux professionnels.

Lire la suite »




Le temps des humanités digitales

es humanités digitales se situent à la croisée de l’informatique, des arts, des lettres et des sciences humaines et sociales. Elles s’enracinent dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir. Avec leur apparition, les universités, les lieux de savoir et les chercheurs vivent une transformation importante de leur mode de travail. Cela entraîne une évolution des compétences et des pratiques. Cet ouvrage explique les origines des humanités digitales et ses évolutions. Il décrit leurs réussites, leurs potentialités, leur rapport à la technique et comment elles transforment les sciences humaines, la recherche et l’enseignement. Il examine les enjeux des nouveaux formats, modes de lecture, et des outils de communication et de visualisation. Ce livre permet d’aller plus loin dans vos pratiques et vos réflexions. Le temps des humanités digitales est venu !

Contributeurs :
Sous la direction d’Olivier Le Deuff. Avec les contributions de Milad Doueihi, Jean-Christophe Plantin, Olivier Le Deuff, Frédéric Clavert, Frédéric Kaplan, Mélanie Fournier, Nicolas Thély, Marc-Antoine Nuessli, René Audet, Stéphane Pouyllau, Frank Cormerais, Sylvain Machefert.

Lire la suite »




Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l’intérêt général.

Cet ouvrage permet à tous les acteurs du big data territorial de gérer cette transition digitale, mais pas à n’importe quel prix ni dans n’importe quelles conditions : en protégeant les données des habitants et en garantissant la souveraineté publique des données, au service de l’intérêt général, pour les territoires et pour les citoyens. Il répond à des questions essentielles : comment les données peuvent-elles être utilisées pour l’aménagement urbain ? Quelles perspectives offrent-elles en matière de prévention, de santé ou d’action sociale ? Pourquoi est-il utile de collecter plus de données sur la vie et le fonctionnement de la Cité ? En quoi les villes intelligentes vont-elles contribuer à un développement plus durable ?
À la fois conceptuel et pratique cet ouvrage intéressera :

les citoyens inquiets et méfiants des dérives possibles lorsque les élus locaux utilisent le big data ;
les élus locaux et leurs services, soucieux d’optimiser les politiques publiques, d’accroître la transparence de leur action, tout en respectant les droits et libertés de tous ;
tous les acteurs de la vie des territoires : les associations, les entreprises confrontées à l’open data, les acteurs du transport et de l’énergie, ceux de la ville et des intercommunalités ;
tous les cadres territoriaux et les délégataires de services publics qui doivent gérer, sécuriser et intégrer le big data dans la gestion des services publics.

Lire la suite »




Datanomics Les nouveaux business models des données

Carburant de la nouvelle économie, opportunité de développement, les données interrogent aussi les services publics dans leurs missions et sont un sujet d’inquiétude pour les individus qui voient leurs vies mises en données et craignent une surveillance algorithmique. La maîtrise des données apparaît chaque jour davantage comme un élément stratégique et le deviendra de plus en plus avec l’essor de l’Internet des objets, des capteurs et des technologies portables. Grâce à une approche résolument pédagogique, Datanomics apporte un éclairage essentiel et inédit sur tous les enjeux techniques, économiques, politiques et sociétaux des données. Les auteurs s’appuient sur leur expérience acquise auprès de start-ups, de grands groupes et d’acteurs publics. Ils exposent de façon claire et accessible les raisons de la montée en puissance de la donnée et explorent les trois facettes de sa valeur : la donnée comme matière première, la donnée comme levier et gain d’opportunité, et la donnée comme actif stratégique. Puis, ils expliquent la manière d’utiliser les données comme levier d’émancipation pour l’entreprise, les acteurs publics et les individus. Cet ouvrage pratique et stimulant s’adresse à tous ceux qui veulent comprendre comment mettre en oeuvre des modèles économiques performants et agir pour garder le contrôle de ses données personnelles.

Lire la suite »




Plateformes : Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux… Comment ils influencent nos choix

Plateformes. Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux… Comment ils influencent nos choix

de Christophe Benavent

Sites web de consommation collaborative, marketplaces, réseaux sociaux, e-commerce…, toutes ces plateformes bousculent de nombreux secteurs de biens et de services et font émerger un nouveau modèle d’organisation.
Ce livre décrit comment ces plateformes sont devenues des géants de l’économie (des licornes) et ce quelles transforment dans notre société.
En dévoilant leurs mécanismes et leurs stratégies, l’auteur montre comment elles tirent avantage des principes de l’économie de l’information pour réaliser leurs objectifs et pour disposer de la capacité d’influencer les comportements des individus.
L’auteur démontre qu’en réalité ce sont des organisations politiques à part entière qui pénètrent une grande part de la vie publique, au-delà même des pratiques de consommation.

Spécialiste des sciences de gestion, Christophe Benavent est professeur à l’université Paris-Ouest.
Il coordonne le master Marketing et celui de Management des organisations et des politiques publiques.
Il dirige l’École doctorale « Économie, organisations, société » créée par l’université de Paris-Ouest et l’École nationale supérieure des mines de Paris.
Auteur de nombreux articles et publications, il anime la rubrique « Digital » de la revue Décisions Marketing.

Lire la suite »




L’engagement : ni militant, ni syndical, ni partisan. Les nouvelles formes de volontariat

 

 
 
L’engagement. Les nouvelles formes de volontariat
De Guillaume Plaisance
Préface de Vincent Hoffmann-Martinot
Crise économique, écologique, sociale, rarement l’époque avait été aussi favorable à l’action collective, mais le militantisme se meurt. Les partis, syndicats, et les mouvements associatifs partisans ne parviennent plus à fédérer et mobiliser sous une bannière. La rupture avec les modes d’engagement traditionnel est profonde. Des mouvements alternatifs apparaissent, mais avec des modalités d’action ponctuelles et informes, voire éphémères, comme un clic « j’aime » sur la page Facebook d’un appel à manifester ou en faveur d’une cause, ou rester debout le …

Lire la suite »




Supercroissance – La stagnation séculaire n’aura pas lieu

Supercroissance – La stagnation séculaire n’aura pas lieu, de Faÿçal Hafied.

Après la crise financière de 2008, l’inefficacité des plans de relance, des politiques monétaires accommodantes et l’accentuation des inégalités sociales conduisent à s’interroger sur la capacité des États à contrôler l’économie.
Un irrésistible sentiment de déclin s’est installé. L’ubérisation de l’économie s’est avérée être destructrice de nombreux emplois.
Les cols bleus sont menacés par les robots et les cols blancs sont également dans le collimateur de l’intelligence artificielle.
La « quatrième révolution industrielle » ne tiendrait pas ses promesses en matière d’emploi et la prospérité attendue n’est pas au rendez-vous.
Faÿçal Hafied affirme que le spectre d’un enlisement dans une « stagnation séculaire » n’est que le produit d’un système de pensée devenu obsolète : nous sommes au contraire à la veille d’une croissance sans précédent dans l’histoire du capitalisme.
Il démontre que nous traversons en réalité une époque de « destruction créatrice » hors du commun, et que s’ouvre un âge d’or de l’innovation (blockchain, deep learning, lean startup, innovation radicale, impôt négatif universel, etc.). Même si cette transition s’accomplit dans la douleur, l’économie centralisée actuelle va laisser place à un nouveau modèle de société, collaboratif et participatif, socle d’une croissance considérable soutenue par un progrès inédit.

Faÿçal Hafied est essayiste, spécialiste du financement de l’innovation, du capital-risque et de l’évaluation des start-ups. Il intervient régulièrement dans les médias et les think tanks.

Lire la suite »




Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie

Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie de Lamberto Maffei

par l’auteur de « Hâte-toi lentement »

« Une société dans laquelle la peur des autres s’immisce même au niveau des institutions, une société qui défend sa propre identité, c’est-à-dire ses privilèges, en souhaitant être protégée par un État policier plutôt que par un État de droit, me semble myope et bien loin de pouvoir améliorer les conditions de vie, y compris les siennes.
La raison ne veut pas de révolutions, elle veut des droits — auxquels beaucoup ne consentent que pour la forme, hypocritement. Une éducation, une justice et un système de santé qui seraient les mêmes pour tous, voilà la grande révolte. »

Lamberto Maffei est vice-président de l’Académie des Lyncéens — la plus ancienne académie scientifique d’Europe — et professeur émérite de neurobiologie à l’École normale supérieure de Pise. Il a été directeur de l’Institut de neurosciences au CNR (Conseil national de la recherche italien) et a participé à de nombreux travaux de recherche, notamment au Collège de France, au MIT et à l’université d’Oxford.

Lire la suite »




Allemagne : l’hégémonie vulnérable d’une superpuissance

Allemagne, l’hégémonie vulnérable d’une superpuissance, de Gian Enrico Rusconi

L’Allemagne, le pays le plus grand et le plus riche de l’Union européenne, se souciait plus de sa compétitivité et de sa croissance que de son rôle sur la scène internationale.
Forte de sa suprématie économique, sa ligne politique était en phase avec son dicton : « Épargner d’abord, acheter ensuite. »
Aujourd’hui, avec les crises et les tensions internationales, l’Allemagne est confrontée à la réalité de son hégémonie et à des voisins qui veulent lui arracher des concessions au nom de la « solidarité européenne ».
Cet ouvrage retrace l’histoire de l’hégémonie allemande, de Bismarck à nos jours, et analyse la manière dont cette nation est devenue la « puissance du centre » en Europe.
Mais « trop grande pour équilibrer les puissances et trop petite pour l’hégémonie », l’Allemagne, incapable aujourd’hui d’assumer un rôle politique, pourrait faire voler en éclats l’unité européenne.

Gian Enrico Rusconi est historien, politologue et philosophe, spécialiste de l’histoire de l’Allemagne.
Lauréat de la médaille Goethe, il est l’auteur d’ouvrages de référence traduits dans de nombreux pays. Professeur émérite de science politique à l’université de Turin, il est éditorialiste pour le quotidien La Stampa.

Lire la suite »




Brand Success – 50 réussites exceptionnelles du marketing et de la communication – Préface de Maurice Levy, ouvrage dirigé par Marc Drillech

Brand Success

50 réussites exceptionnelles du marketing et de la communication

À consommer sans modération…

Ouvrage dirigé par Marc Drillech

Préface de Maurice Levy Président du directoire de Publicis Groupe.

La communication est un outil puissant.
Elle traduit les évolutions de la société et s’adapte aux disruptions technologiques. Mais pour y parvenir, chaque acteur du secteur doit maîtriser les références, être familiarisé avec les cas exemplaires, la culture des marques, et en appréhender les principes fondateurs.
Cet ouvrage propose les 50 cas de référence du marketing et de la communication.
Il décrypte leur concept, livre les clés de leur mise en pratique et de leur succès, transmet les savoir-faire des grands professionnels des métiers de la communication.
Dirigé par un acteur reconnu du secteur, Brand Success apporte à tous un éclairage passionnant des réussites emblématiques pour nourrir la créativité d’aujourd’hui.
Il permet de comprendre d’où provient la force des idées afin de saisir celles qui viennent.

Diplômé de Sciences Po Paris, Marc Drillech fut l’un des principaux dirigeants de Publicis et vice-président international de Publicis Groupe. Il a été vice-président de l’Association des agences-conseils en communication (AACC) et administrateur de l’Institut de recherches et études publicitaires (IREP). Il est aujourd’hui directeur général de Ionis Education Group, premier groupe d’enseignement supérieur privé en France.

Lire la suite »




TRUMP : l’onde de choc populiste

TRUMP : l’onde de choc populiste de Marie-Cécile Naves

C’était l’outsider. Personne ne croyait qu’un non professionnel de la politique, bâtisseur de casinos, organisateur du concours de Miss Univers et coutumier d’outrances populistes, sexistes et xénophobes, pouvait être présidentiable.
Mais ce stratège de la communication, ce disrupteur de la représentation politique traditionnelle a bousculé les règles du jeu et su profiter des divisions pour éliminer tous ses rivaux.

Ce livre raconte le parcours et la stratégie de Donald Trump, showman doté d’un remarquable talent oratoire, d’une confiance absolue en son destin et d’une absence totale de vergogne.
Ce magnat de l’immobilier, animateur de télé-réalité a compris l’exaspération de « ceux à qui plus personne ne parle » pour se poser en rempart contre les menaces extérieures et intérieures de l’Amérique, face au chaos réel ou fantasmé.
La promesse du milliardaire est celle du retour vers un passé idéalisé, une nation fermée sur elle-même, mais rendue à son peuple. Trump est le révélateur et le bénéficiaire d’une Amérique prisonnière des lobbies et des calculs politiciens, de la défiance vis-à-vis des élites et de la peur de la disparition de l’« Amérique blanche ».
Marie-Cécile Naves dévoile les implications pour le futur d’une prise de pouvoir par Trump et montre que cette vague populiste et identitaire risque de se répandre comme une onde de choc en Occident et dans le monde.

Marie-Cécile Naves est politologue, docteure en science politique de l’université Paris-Dauphine, chercheure associée à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) et vice-Présidente du think tank Sport et Citoyenneté. Spécialiste des Etats-Unis, elle a publié « La fin des néoconservateurs ? » (Ellipses, 2009) et « Le nouveau visage des droites américaines » (FYP, 2015), et elle intervient fréquemment dans les médias audio-visuels sur l’actualité américaine.

Lire la suite »




Construire le modèle éducatif du 21e siècle. Les promesses de la digitalisation et les nouveaux modes d’apprentissage

Construire le modèle éducatif du 21e siècle.

Les promesses de la digitalisation et les nouveaux modes d’apprentissage de François-Xavier Hussherr, Cécile Hussherr
Pour rester fidèle à ses principes fondateurs, l’école doit repenser ses modes d’apprentissage, d’évaluation et de fonctionnement, car le constat actuel est sans appel et inquiétant : notre système éducatif est le plus inégalitaire et il ne cesse de baisser dans le classement PISA. Cet ouvrage clair et informé propose d’inverser cette tendance.
En s’appuyant sur les dernières découvertes en neurosciences, les nouveaux modes d’apprentissage et les atouts du numérique, les auteurs font le tour de toutes les solutions qui facilitent l’acquisition des savoirs fondamentaux, valorisent les réussites de l’élève, réaffirment le rôle majeur de l’enseignant et gomment les inégalités territoriales. Ils montrent que le numérique peut être le support d’un renouveau éducatif fondé sur l’audace, l’ouverture au monde et l’adaptation à la vitesse du changement.
L’ouvrage permet de repenser la pédagogie et la transmission des savoirs tout en redonnant une nouvelle force au modèle de l’école républicaine.

François-Xavier Hussherr travaille depuis sept ans dans le domaine de l’éducation numérique en Europe et aux États-Unis. Normalien, agrégé et docteur en économie, il travaille depuis dix-huit ans dans le domaine du software, de l’Internet et de l’éducation.

Maître de conférences en littérature comparée et ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm), Cécile Hussherr poursuit ses recherches dans trois domaines : les rapports entre littérature et nouvelles technologies, l’e-éducation comme nouveau mode d’enseignement de la littérature, les études de mythe.
Elle est membre du laboratoire LISAA de l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée.

Lire la suite »