Couverture

Consultocratie. Les nouveaux mandarins

L’emprise croissante des multinationales du consulting n’est aujourd’hui plus à démontrer. Mais en perçoit-on clairement toutes les conséquences ?

En déléguant sa capacité d’analyse, l’État paraît n’être désormais que l’ombre de lui-même, condamné à bégayer des solutions, la plupart du temps inutiles, qui ne servent plus l’intérêt général. Portée par une idéologie qui dépossède les citoyens de leur pouvoir de décision, la gestion de l’action publique se réduit désormais à un exercice de communication, à grand renfort de nudges paternalistes fondés sur les sciences comportementales.

Au-delà du scandale McKinsey qui a révélé les sommes astronomiques que facturent les cabinets de conseil, cet essai choc et salutaire montre que le recours systématique au consulting correspond à un véritable bouleversement démocratique. Cette marchandisation de l’État, avec l’opacité comme doctrine, nous relègue dans un rôle de « citoyen-consommateur » et affaiblit notre vie politique.

Afin de protéger notre démocratie contre l’ingérence des cabinets de conseil dans nos politiques publiques, Consultocratie fournit des propositions concrètes qui permettent de restaurer la fonction de l’État et du Parlement, de réarmer la puissance publique et de réduire l’influence nocive de ces « nouveaux mandarins ».

lire la suite »
Les marques

Les marques sont incontournables dans notre vie quotidienne et centrales dans la stratégie des entreprises. Tous les acteurs du marketing et de la communication doivent comprendre comment elles pensent, agissent et redéfinissent leur raison d’être. Quand le temps s’accélère, que les canaux commerciaux se multiplient, que les offres et les menaces sont toujours plus nombreuses, le marketing comme la communication ne sont plus de simples intermédiaires. Ils aident les marques à trouver des réponses justes et à adapter leurs modèles pour faire face aux enjeux environnementaux et sociétaux tout en étant rentables.
Pendant près de quarante ans, Marc Drillech a accompagné les marques, partagé leur quotidien et anticipé leur devenir. Dans cet ouvrage de référence, il présente la fonction des marques pour l’ensemble des acteurs (entreprises, distributeurs, consommateurs), et ce qui change dans la manière d’agir, de commercer, de communiquer et d’exister. Il propose un panorama complet des nouvelles stratégies des marques : comment renégocient-elles leur contrat avec les consommateurs ? Quel est le rôle de l’influence et de la data ? À quoi ressemblera la réalité mixte qui conjugue le réel et le virtuel ? Quelles sont les nouvelles références culturelles ? Comment adapter le marketing au monde de demain ?

lire la suite »
Coincés dans Zoom. À qui profite le télétravail ?

En 2020, avec le confinement, nous avons été sommés de nous mettre au télétravail. Des millions de Français ont alors découvert le travail à domicile, dans des conditions bien différentes pour les uns et les autres. À l’image de l’emblématique Zoom, la visioconférence s’est imposée comme l’instrument de la résilience des individus et des collectifs. Loin d’avoir amélioré l’efficacité des réunions, elle a surtout permis aux catégories socioprofessionnelles privilégiées de s’affranchir de l’épreuve de la mobilité. Mais de la « Zoom fatigue » des salariés à celle des élèves bloqués dans des tunnels de téléconférences, la grande accélération numérique a vite montré ses limites.

Par-delà les vagues épidémiques, la visio perdure et s’ancre désormais dans nos pratiques numériques. Dans cet essai, Hubert Guillaud pose un regard sans concession sur l’arrivée d’une économie en streaming qui s’annonce comme une nouvelle ubérisation et risque de nous laisser longtemps… coincés dans Zoom !

lire la suite »
Socrate à Santorin. La technologie peut-elle tuer la pédagogie ? de Laurent Boyer

Que subsiste-t-il de l’échange intellectuel avec un correcteur quand la copie, expression d’un savoir, se transforme en pixels ? Vivons-nous aujourd’hui une transformation radicale de la pédagogie et de la relation éducative? Existe-t-il une nouvelle voie capable d’accompagner cette tendance technologique en évitant les écueils idéologiques ?
Un bouleversement secoue le monde de l’enseignement : le logiciel Santorin oblige désormais les professeurs à corriger à l’écran les copies du baccalauréat. Fini le papier et le stylo. Une page est tournée, effacée, envolée sous l’inévitable vent du progrès. Beaucoup d’enseignants, en particulier les professeurs de philosophie, y voient une déshumanisation de leur profession. À travers cette dématérialisation, on leur demande désormais de penser leur métier sous l’angle du management et non plus en termes pédagogiques. Cette transition numérique à marche forcée s’étend de l’enseignement aux examens, en passant par le suivi pédagogique et l’orientation des élèves avec Parcoursup.

lire la suite »
Le juste équilibre. Entre plaisir et souffrance. De Paul Bloom

Il nous semble évident que le plaisir mène au bonheur. Pourtant, nous aimons souffrir. Nous sommes irrésistiblement attirés par des expériences douloureuses. Nous regardons des films qui nous terrorisent ou nous font pleurer ; nous grattons nos plaies ; nous mangeons des aliments trop épicés ; nous recherchons la peur exaltante des sports extrêmes ou le frisson des jeux BDSM ; nous nous usons au travail ; nous choisissons d’élever des enfants même si l’on sait pertinemment à quel point cela peut être difficile…
« Un livre lucide et fascinant sur un paradoxe de la nature humaine. » Steven Pinker

 « Un antidote exaltant à la positivité toxique. » Adam Grant

« Souffrir pour être heureux : la théorie sensée d’un professeur de Yale. » Madame Figaro

« Paul Bloom montre que la recherche du juste équilibre entre nos envies de plaisir et notre besoin de sens serait la clé d’une vie épanouie. » Sciences humaines.

lire la suite »
Culture en partage . Guide des plateformes culturelles contributives

Découvrez comment la culture et les savoirs se nourrissent de la participation !

Les plateformes culturelles contributives renouvellent la participation en ligne en faisant travailler ensemble institutions et amateurs, professionnels de la culture et passionnés d’arts, de savoirs et de patrimoines. Ce guide richement illustré présente 54 plateformes françaises et internationales dans lesquelles les citoyens et les institutions contribuent ensemble à la création de savoirs communs. Il montre leur contenu, raconte leur origine, explique leurs objectifs et leurs usages, analyse leur financement, leur modèle économique, ainsi que leur mode de contribution et d’animation. La diversité des plateformes proposées dans cet ouvrage permet de mesurer combien la contribution à cette forme d’expression peut faire de nous des citoyens créateurs de communs, et non plus de simples consommateurs de savoirs marchandisés par les GAFAM. Partez à la découverte des encyclopédies partagées du patrimoine breton, de la musique métal ou des jeux de société ; plongez-vous dans la mémoire de la Grande Guerre, des Chti’s ou des Brestois ; explorez les archives de films amateurs ou de musiques du monde entier… 

Ce guide présente 54 plateformes contributives où les citoyens et les institutions bâtissent ensemble une culture partagée. Ces savoirs communs issus d’initiatives françaises et internationales sont présentés de façon claire et concise, et classés selon les thématiques suivantes : Littérature et arts ; Archives et histoire ; Culture populaire ; Musique et audiovisuel ; Patrimoine et tourisme ; Sciences et nature.

lire la suite »
La ruine du foot français

Les dirigeants du football français ont toujours vendu du rêve : attirer les stars du ballon rond, gagner une coupe d’Europe et ramener les clubs à l’équilibre financier. Un jour de mai 2018, ils ont cru que tout cela allait se réaliser lorsqu’un autre vendeur de rêves leur a promis la lune : un milliard d’euros de droits TV. Cette poule aux œufs d’or allait permettre aux clubs de rivaliser avec leurs homologues anglais ou espagnols. Mais le retour au réel est brutal. Aujourd’hui, le discours a changé. On ne parle plus de performances sur la scène européenne, mais de survie. À qui la faute ? 

Cabinets de conseil incompétents, avocats imprudents, présidents cupides, bonimenteurs… Dans cette enquête captivante, qui tient à la fois du thriller, du film catastrophe et du burlesque, Pierre Maes révèle les dessous du scandale Mediapro et les décisions absurdes de la Ligue de football professionnel (LFP). Il décortique tous les mécanismes de ce théâtre de guignol : conflits d’intérêts, doubles jeux, corruption, errements des dirigeants, divorce avec Canal+, déni de réalité́, salaires démesurés, guerres d’ego… Un mélange explosif qui conduit le foot français vers la D3 européenne et la ruine. 

lire la suite »
Risquer l’invention

La France jouit d’un talent créatif universellement reconnu, mais ne sait pas exploiter son inventivité. Nos startups industrielles et nos inventeurs n’ont d’autre choix que de s’exiler pour que leurs projets prennent vie.

Économiste et entrepreneur, André Safir révèle dans cet ouvrage tous les freins et les dysfonctionnements qui bloquent l’innovation, et démontre qu’un copier-coller des solutions américaines ou japonaises ne marche pas. Son analyse fine des spécificités culturelles, éducatives et sociétales met en évidence tout ce qui fait obstacle à notre capacité créatrice. Il explique comment transformer une innovation de rupture en une industrie rentable. En s’appuyant sur un exemple emblématique, il propose des mesures concrètes pour faire émerger les inventions qui permettent de rehausser la valeur de l’industrie française, le niveau de ses emplois et de ses performances économiques.

lire la suite »
Les nouveaux virus de la pensée. Wokisme, cancel culture, racialisme… et autres idéologies qui tuent le bon sens

Wokisme, racialisme, cancel culture, postmodernisme, politiques identitaires… ces idéologies cherchent à imposer un nouvel ordre moral en s’attaquant sans relâche à la science, la raison et la liberté d’expression. Les enseignants s’autocensurent par peur de heurter les sensibilités ou d’être sanctionnés. Les organisations ne recrutent plus selon les compétences, mais en se pliant au dogme de la diversité. Toute notre société est gangrénée par le clientélisme victimaire, la censure et le politiquement correct. Nous assistons à la destruction méthodique des valeurs qui ont soutenu la révolution copernicienne, l’esprit des Lumières et les principes universels. Gad Saad, psychologue évolutionniste de renommée mondiale, montre comment ces « virus de la pensée » mettent en péril nos libertés fondamentales et nous entraînent vers un sectarisme mortifère, un abîme irrationnel caractérisé par le rejet du réel et de la vérité scientifique. Avec un humour sarcastique, il pointe les incohérences et les contradictions des apôtres de la « pensée woke » qui tentent de réduire les individus à leur ethnie, leur genre ou leur appartenance religieuse. Il s’appuie sur la biologie évolutive et la psychologie comportementale pour décrire les ressorts et les manipulations psychologiques qui instaurent la stratégie de l’émotion et conduisent à l’infantilisation des esprits et à la perte de la raison et du bon sens.

lire la suite »
Anesthésiés. L’humanité sous l’emprise de la technologie

La nature même de l’humain est-elle désormais mise en danger par les GAFAM et autres géants de la technologie numérique ? Sommes-nous en voie d’être dépassés par une intelligence artificielle omniprésente et prédatrice ? Grâce à son concept inédit des trois états successifs du numérique : « solide » – le temps des ordinateurs –, « liquide » – celui des smartphones –, puis « gazeux » – celui des technologies omniprésentes et invisibles, Diego Hidalgo répond à ces questions avec une approche multidisciplinaire. Il nous fait comprendre comment les technologies deviennent impalpables, toujours plus envahissantes et même autonomes. Cette hyperconnexion modifie profondément notre façon de penser, de prendre des décisions, de vivre et d’entrer en relation avec les autres… La plupart des nouveaux appareils numériques n’ont plus de bouton « off ». Nous ne savons même pas quand et comment ils fonctionnement ni quelles informations ils collectent. Nous sommes « anesthésiés », avec le risque pour l’humanité de glisser irrémédiablement vers un monde déterminé par la technologie et un destin orwellien. Mais, selon l’auteur, tout n’est pas perdu d’avance. Anesthésiés nous livre les clés pour reprendre le contrôle et coexister avec la technologie dans le monde de demain.

lire la suite »