TECHNOPROG

 

 

TECHNOPROG

Le transhumanisme au service du progrès social.

Nous sommes aux portes de la plus grande transformation de notre histoire : l’humain possède les moyens d’intervenir sur sa propre évolution, de manipuler la vie, l’intelligence, le temps, de changer le monde. Le courant de pensée transhumaniste prône l’usage des sciences et des technologies pour augmenter les capacités de l’homme. Véritable disruption de l’espèce humaine, ce mouvement fait naître espoirs, utopies, mais aussi fantasmes et inquiétudes. Dans un style limpide, l’ouvrage retrace l’histoire du transhumanisme, ses promesses, ses controverses, ses outrances, ses objectifs, ses perspectives et son programme pour le futur de l’humanité. Ils décrivent toutes les améliorations et l’éventail des prouesses technologiques pour vivre plus heureux, en bonne santé et beaucoup plus longtemps : implants connectés, hybridation homme-machine, cyborgs, bio-impression 3D, cerveau augmenté, intelligence artificielle, robotique, nanotechnologies, biotechnologies, sciences cognitives, etc. Ce livre nous emmène à la découverte d’un technoprogressisme attentif aux questions environnementales, sanitaires et sociales, et dévoile les progrès possibles pour l’économie, l’écologie, l’éducation, la santé, la démocratie et la société dans son ensemble. C’est un outil indispensable pour comprendre ce qui se prépare, une boussole pour le monde qui vient. L’identité humaine dépend désormais de ce que nous voulons en faire.

 

Marc Roux est cofondateur et président de l’Association Française Transhumaniste (AFT) Technoprog et chercheur affilié à l’Institute for Ethics and Emerging Technologies (IEET). Didier Coeurnelle est coprésident de l’association Heales (Healthy Life Extension Society), membre du conseil d’administration de l’International Longevity Alliance

 

 

 

Broché : 224 pages
Éditeur : FYP Éditions
Collection : Présence
Prix public TTC : 18 euros
EAN 13 : 978-2-36405-128-7

 

 

 

 

 

Sommaire

Chapitre I Le transhumanisme

Notions et principes fondateurs
Le propre de l’humain est de se dépasser
L’anthropotechnie, coévolution de l’humain et de sa technique
Le technoprogressisme, un choix plus égalitaire
Les objectifs principaux des transhumanistes
Objectifs individuels
Extension radicale de la durée de vie en bonne santé
Autres améliorations et modifications de l’être humain
Objectifs collectifs
Pacification des sociétés humaines
Pérennisation de l’humanité
Histoire contemporaine et courants
Définitions : une terminologie encore mal fixée
Des questions qui traversent toute la société
Origines californiennes et « extropianisme »
Vers un transhumanisme « démocratique » ou l’invention du technoprogressisme
Quand le transhumanisme rencontre l’écologisme : le technogaïanisme
Conceptions spiritualistes et religieuses
Approches spiritualistes : le cosmisme (Turing Church) et le singularitarisme
Critiques et controverses
Le transhumanisme est-il un humanisme ?
De la « honte prométhéenne » à la « fatigue d’être soi »
Le transhumanisme conduit-il à une humanité à plusieurs vitesses ?
Le transhumanisme est-il un mouvement néolibéral ?
Les transhumanistes recherchent-ils l’immortalité ?
Les transhumanistes souhaitent-ils une abolition de la souffrance et de la fragilité ?
Les perspectives transhumanistes conduisent-elles à une crise de surpopulation ?
Le transhumanisme est-il une religion ?
Le transhumanisme est-il une secte ?
Le transhumanisme est-il un mouvement néofasciste ?

Chapitre II Vertiges technologiques

Technologies
La convergence NBIC
Les nanotechnologies [N]
Les biotechnologies [B]
Les technologies de l’information et de la communication [I]
Les sciences cognitives [C]
Autres convergences
Sources énergétiques
Matières premières
Nourriture
Concrétisations de la convergence NBIC
Biomécatronique et prothèses de dernière génération
Implants bioniques
Génomique personnalisée
Thérapie génique
Médecine régénérative
Biologie de synthèse
Perspectives à long terme
Le body hacking
Le cyborg
L’utérus artificiel (UA)
La cryonie, pari sur une résurrection technologique
L’intelligence artificielle (IA) forte et la singularité technologique
La singularité technologique, au-delà, rien n’est prévisible
Le « téléchargement de la pensée » (mind uploading)
Le voyage dans l’espace
La question des risques
Les risques existentiels
L’IA forte incontrôlée
La grey goo et les risques nanotechnologiques
La pandémie d’origine humaine
Le réchauffement climatique, les catastrophes écologiques et l’effondrement démographique
Les armes
Ce que nous ne savons pas
Principe de précaution – Principe de proactivité
La toxicité des nanomatériaux
La question des OGM
De l’humain réparé au cyborg : le risque de la dépendance technologique
Le problème de l’obsolescence technologique
Le risque du télécontrôle
L’IA forte et les lois de la robotique d’Asimov
Le risque de manipulation mentale

Chapitre III Technoprogressisme : l’amélioration de l’humain au service de tous

Définition : un autre transhumanisme est possible
De nouvelles propositions de réponses aux grandes questions philosophiques
La question de l’angoisse existentielle
La question du but de la vie
La question de l’ennui
La question du libre arbitre
Libertés fondamentales : chacun doit pouvoir choisir ou ne pas choisir
Liberté de disposer de son corps
Cas des substances psychoactives (ou du dopage)
Fin de vie
Nouvelles conceptions de la procréation
Banques de tissus
Clonage reproductif, eugénisme positif : futures conceptions de la procréation ?
Responsabilité parentale

Chapitre IV « Société + », comment améliorer l’harmonie sociale ?
Le poids des déterminants paléolithiques
Intervenir neurologiquement
Quelle amélioration morale
Libérer les consciences humaines des tâches pour lesquelles les systèmes automatiques sont plus performants ou plus pertinents
Création d’un revenu universel de bon niveau
Un transhumanisme écologique
Les progressions technologiques permettent un monde plus durable
Transhumanisme et décroissance
Éducation, formation
Au plus tôt, enseigner la prospective
Une formation perpétuelle
Indispensable formation scientifique
Les dernières générations à mourir de vieillesse
Les recherches sur le vieillissement doivent être une priorité
Libérer la créativité biologique

Conclusion