La stagnation séculaire n’aura pas lieu

 

 

Super-croissance La stagnation séculaire n’aura pas lieu, de Faÿçal Hafied

Sortie : mars 2017

Un irrésistible sentiment de déclin s’est installé. Les crises économiques et financières, l’accentuation des inégalités sociales conduisent à nous interroger sur le pouvoir des États et leur capacité à commander l’économie. La rupture de la promesse d’après-guerre d’une croissance continue et vertueuse est désormais actée. L’enthousiasme que portait La troisième révolution industrielle de l’Internet, des imprimantes 3D, des plateformes en ligne ou la digitalisation en général, s’est essoufflé et la vague de prospérité attendue n’est pas au rendez-vous. L’uberisation de l’économie s’est avérée être destructrice de nombreux emplois. L’économie de la connaissance ne semble profiter qu’à une minorité de nantis. La technologie et l’innovation ne sont plus regardées comme des facteurs d’émancipation collective et l’idée même de progrès a été entamée, au point de se muer en néo-luddisme, en « technophobie ».

 

Ces doutes ont ravivé. le spectre de l’enlisement dans la « stagnation séculaire », la théorie en vogue qui affirme que plus aucune innovation ( y compris le numérique) ne pourra jamais avoir autant d’influence sur la croissance que la machine à vapeur ou l’électricité n’en ont eue en leur temps. Une sinistrose mondiale nous fait douter de notre capacité à ouvrir un nouveau cycle de croissance pérenne.

Et si la situation actuelle n’était qu’un trompe-l’oeil ? Et si se persuader que la croissance ne reviendra pas n’était qu’une prophétie autoréalisatrice ? Et si nous étions à l’aube de la plus grande vague de croissance que le monde n’ait jamais connue ?

Cet ouvrage démontre que nous n’avons fait qu’effleurer le potentiel des innovations disruptives qui viennent de s’offrir à nous. L’auteur démonte un par un tous les arguments de tenants de la fin de la croissance et de la stagnation séculaire. Nous traversons en réalité une époque de « destruction créatrice » sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Il démontre que nous sommes à la veille d’une croissance considérable, partagée, plus équitable. Une ère d’innovation collaborative et de production participative est en train de s’ouvrir grâce au logiciel libre et au blockchain, une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée. L’information se partage plus aisément, multipliant les opportunités de co-inventions. Un « génie de la foule » supplante progressivement celui des laboratoires de recherche.

Les craintes et pesanteurs actuelles ne sont que le produit d’un système de pensée devenu obsolète, celles d’un monde à l’économie centralisée, qui va laisser la place à un nouveau modèle de société, socle d’une croissance considérable, cette fois-ci sous-tendue par un progrès technologique inédit, ainsi que par la société collaborative et participative.

 

Faÿçal Hafied

Diplômé de Sciences Po Paris, Faÿçal Hafied est analyste financier au sein d’un grand cabinet de conseil. Spécialiste du financement de l’innovation, il s’intéresse aux business models disruptifs ainsi qu’aux méthodes d’évaluation des start-ups. Il est auteur de Le Capital-risque, un levier pour financer l’innovation (Éditions RBF, 2017) et cofondateur du Think Tank Idées Jeunes. Il collabore régulièrement dans la presse économique (Le Monde, Les Échos) sur des sujets à caractère financier ainsi que sur les politiques de l’innovation.

ISBN : 978-2-36405-152-2

Format : 140 x 205 mm ; 224 pages

Prix public TTC : 18 euros

Pré-commandez le livre sur  :