La Sécu à tout prix. Comment sauver et financer notre modèle social

La Sécu à tout prix. Comment sauver et financer notre modèle social, de Benoît Bost – Sortie – Mars 2017

 

Depuis plus de 30 ans les économistes et statisticiens sondent sans relâche le fameux trou e la sécurité sociale. L’ensemble de l’échiquier politique et les experts clament La France est écrasée sous le poids des charges sociales. Pour certains, la sécu et son financement par les charges est une entrave à la compétitivité, pour d’autres, c’est la cheville ouvrière du progrès et de la croissance. Pour tous, ce pivot de notre modèle social se retrouve au coeur des équilibres économiques et des programmes politiques et donne lieu à des prises de position tranchées et opposées. L’ouvrage très documenté retrace et analyse les racines et les évolutions de la sécurité sociale. Il en décrypte les mécanismes, l’organisation et les circuits de financement. Le sujet de la écurité sociale est à la fois économique et éthique. L’auteur brise de nombreuses idées reçues et livre les clés indispensables pour comprendre notre modèle social et se forger sa propre opinion sur sa pérennité et ses besoins de transformation :
• Que reste-t-il du « contrat social » mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale ? • Les principes fondateurs ont-ils été dévoyés par une gestion technicienne qui a rendu le système kafkaïen ? • À quoi correspond le trou des comptes de la Sécu ? • Où passe l’argent de la Sécurité sociale ? • Notre modèle social est-il viable ? • La sécu est-elle malade de l’absentéisme et de la complexité des aides sociales ? • La baisse des charges augmente elle la compétitivité ? • La sécu est-elle réformable ? Cet ouvrage apporte des réponses précises et livre des propositions pour permettre un financement ohérent de la sécurité sociale afin de faire face à des besoins toujours croissants tout en assurant un modèle social équitable et juste.

Sommaire

1— La quête de la recette miracle 1945 : les cotisations sociales : ressources historique et politique 1967-1990 : un lent mouvement de déplafonnement 1991 : La CSG, une révolution inachevée 2000 : Débats autour de la TVA sociale 2010 : Taxer le capital ! 2— Idées reçues et lieux communs • L’État est-il débiteur vis-à-vis de la sécurité sociale ? • L’ubérisation de la société condamne-t-elle à court terme notre modèle social ? • « Fumer, boire et jouer » contribue-t-il à la protection sociale ? • Le recouvrement des cotisations est-il assuré par des fonctionnaires ? • Le « trou de la Sécu » est-il supérieur au déficit de l’État ? • La dette sociale est-elle abyssale et hors de contrôle ?
3— Le maquis du financement • Des sources de financement hybrides • Une répartition des recettes difficilement lisible • Un circuit alambiqué de transferts • La compensation inter régime : équilibrer sans restructurer • L’impossible cartographie du financement de la sécurité sociale.

4— Le mantra de la réduction des charges • Le coût du travail • 35 milliards d’exonérations de charges sociales par an • Des résultats contestés et insuffisants • Restaurer la compétitivité nationale • Le CICE : un instrument hybride • Le pacte de compétitivité : un bilan décevant. • Des réformes à engager.
Diplômé de l’École nationale supérieure de Sécurité sociale (EN3S), Benoît Bost est depuis dix ans cadre dirigeant d’organisme de sécurité sociale. Chargé de cours à l’université, il intervient régulièrement dans des cycles de formation et de perfectionnement destinés aux élus et aux professionnels. Il a été l’instigateur d’un court en ligne (MOOC) intitulé « Comprendre la protection sociale » qui a réuni plus de 6 000 participants en 2015.
ISBN : 978-2-36405-155-3
Format : 140 x 205 mm ; 224 pages
Prix public TTC : 20 euros