Infos libraires

L’avènement des machines – La technologie et la menace d’un avenir sans emploi

Que seront les emplois du futur ? Combien seront créés ? Pour qui ? Avec L’avènement des machines, dans l’esprit d’Evgeny Morozov (Pour tout résoudre cliquez ici, FYP Éditions), Martin Ford nous informe sur les risques que l’automatisation transforme notre économie et notre culture de manière néfaste.

Avec l’arrivée massive des machines intelligentes, nous pourrions espérer que cela se déroule comme durant la dernière révolution industrielle : tandis que certains emplois disparaissent, d’autres sont créés, en plus grand nombre, grâce aux innovations. Martin Ford démontre que cela n’est absolument pas le cas. La technologie continue d’accélérer à un rythme effréné, et comme les machines commencent à « prendre soin d’elles même », moins de personnes seront nécessaires à leur entretien. L’intelligence artificielle commence déjà à rendre certains emplois obsolètes : de nombreux juristes, journalistes, employés de bureau, programmeurs informatiques, et même des activités des secteurs de la santé et de l’éducation sont petit à petit remplacés par des robots et des logiciels intelligents. Face à la croissance exponentielle des progrès technologiques, les emplois qui disparaissent aux profits des machines ne touchent plus seulement les cols bleus, mais aussi les cols blancs, précarisant de plus en plus la classe moyenne. L’automatisation généralisée pourrait conduire à une concentration plus importante des revenus dans les mains d’une petite élite et mener à une spirale déflationniste parce que les salaires sont le principal mécanisme de distribution du pouvoir d’achat aux consommateurs. Cela pourrait rapidement conduire à un chômage massif généralisé, une augmentation des inégalités, ainsi que l’implosion de l’économie basée sur la consommation, épine dorsale de notre système économique.

Dans cet ouvrage — best-seller du New York Times, lauréat 2015 du prestigieux prix « Business Book of the Year » Financial Times-McKinsey, « Top Business Book » du magazine Forbes et classé comme l’un des 12 livres majeurs sur la technologie par NBC —, Martin Ford détaille ce que les machines intelligentes et la robotique peuvent accomplir et décrit leurs conséquences. Il explique pourquoi nous devons choisir dès maintenant notre voie : un avenir qui veut la prospérité pour tous ou, à l’inverse, un accroissement massif des inégalités et de l’insécurité économique. Ni anti-technologie ou anti-progrès, Ford donne des solutions pragmatiques pour que nous puissions poursuivre le progrès technologique, mais aussi adapter notre système économique à la nouvelle réalité de l’intelligence artificielle. Il défend l’idée d’un revenu universel de base : en donnant à tous la possibilité d’un revenu garanti, cela favoriserait une économie plus dynamique et entrepreneuriale, notamment pour les millions de gens de toute classe sociale et tout âge qui doivent désormais créer leur propre activité pour disposer d’un revenu. L’avènement des machines est une lecture essentielle pour tous ceux qui veulent comprendre ce que l’accélération de la technologie produit sur nos perspectives économiques à court terme, ainsi que pour la société dans son ensemble. Un livre incontournable pour les milieux économiques, politiques et technologiques.

lire la suite »
Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie

Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie de Lamberto Maffei

par l’auteur de « Hâte-toi lentement »

« Une société dans laquelle la peur des autres s’immisce même au niveau des institutions, une société qui défend sa propre identité, c’est-à-dire ses privilèges, en souhaitant être protégée par un État policier plutôt que par un État de droit, me semble myope et bien loin de pouvoir améliorer les conditions de vie, y compris les siennes.
La raison ne veut pas de révolutions, elle veut des droits — auxquels beaucoup ne consentent que pour la forme, hypocritement. Une éducation, une justice et un système de santé qui seraient les mêmes pour tous, voilà la grande révolte. »

Lamberto Maffei est vice-président de l’Académie des Lyncéens — la plus ancienne académie scientifique d’Europe — et professeur émérite de neurobiologie à l’École normale supérieure de Pise. Il a été directeur de l’Institut de neurosciences au CNR (Conseil national de la recherche italien) et a participé à de nombreux travaux de recherche, notamment au Collège de France, au MIT et à l’université d’Oxford.

lire la suite »
Économie collaborative : les clés pour comprendre

Cet ouvrage révèle toutes les facettes des nouvelles formes d’échange de biens et de services. Il balaie les idées reçues et livre les bonnes pratiques pour se déplacer, transporter ou stocker des objets, se loger, se nourrir, s’habiller, se financer et se faire aider.

lire la suite »
Digital Studies – Organologie de savoirs et technologies de la connaissance. Bernard Stiegler et al.

e le numérique constitue une mutation globale des savoirs sous toutes leurs formes (scientifiques, artistiques, politiques, sociaux au sens le plus large, pratiques dans tous les domaines) qui pose des questions épistémologiques fondamentales et radicalement nouvelles. Le contexte géopolitique de cette réflexion — qui a donné lieu à la constitution d’un réseau international par l’Institut de recherche et d’innovation est l’émergence d’une industrie planétaire des savoirs pour laquelle l’Amérique du Nord tente de constituer ce que l’on appelle désormais un smart power.

lire la suite »
Allemagne : l’hégémonie vulnérable d’une superpuissance

Allemagne, l’hégémonie vulnérable d’une superpuissance, de Gian Enrico Rusconi

L’Allemagne, le pays le plus grand et le plus riche de l’Union européenne, se souciait plus de sa compétitivité et de sa croissance que de son rôle sur la scène internationale.
Forte de sa suprématie économique, sa ligne politique était en phase avec son dicton : « Épargner d’abord, acheter ensuite. »
Aujourd’hui, avec les crises et les tensions internationales, l’Allemagne est confrontée à la réalité de son hégémonie et à des voisins qui veulent lui arracher des concessions au nom de la « solidarité européenne ».
Cet ouvrage retrace l’histoire de l’hégémonie allemande, de Bismarck à nos jours, et analyse la manière dont cette nation est devenue la « puissance du centre » en Europe.
Mais « trop grande pour équilibrer les puissances et trop petite pour l’hégémonie », l’Allemagne, incapable aujourd’hui d’assumer un rôle politique, pourrait faire voler en éclats l’unité européenne.

Gian Enrico Rusconi est historien, politologue et philosophe, spécialiste de l’histoire de l’Allemagne.
Lauréat de la médaille Goethe, il est l’auteur d’ouvrages de référence traduits dans de nombreux pays. Professeur émérite de science politique à l’université de Turin, il est éditorialiste pour le quotidien La Stampa.

lire la suite »
La nouvelle servitude volontaire. Enquête sur le projet politique de la Silicon Valley

La nouvelle servitude volontaire. Enquête sur le projet politique de la Silicon Valley de Philippe Vion-Dury

Avec comme crédo la volonté de changer le monde, c’est au coeur de la Silicon Valley que se façonne la société numérique.

Portées par une spectaculaire réussite économique, les entreprises de haute technologie veulent dessiner un monde meilleur en prenant en main la majorité des aspects de notre quotidien, en généralisant la prédiction algorithmique.

L’homme devient intégralement transparent, immatériel. La liberté de choisir, la créativité et l’émancipation sont désormais remplacées par l’anticipation, la prédiction et la régulation. C’est bien plus qu’une révolution numérique ; c’est un véritable projet politique qui est à l’oeuvre.

Avec rigueur et précision, Philippe Vion-Dury révèle que les technologies sont porteuses d’une idéologie et d’un projet de civilisation.
Il démontre que les modèles prédictifs, les algorithmes et les objets connectés instaurent une société du contrôle dans laquelle l’individu, comme le collectif, abandonne la maîtrise de son destin.
Il explique comment la peur de se confronter à la solitude, à l’altérité et à l’échec nous conduit à une nouvelle servitude volontaire.

Philippe Vion-Dury est essayiste, journaliste, chroniqueur, spécialiste des questions de société, des nouveaux modèles économiques et des technologies.

lire la suite »
La singularité technologique

L’intelligence artificielle : menace apocalyptique ou ange gardien ?

lire la suite »
Pour tout résoudre, cliquez ici !  L’aberration du solutionnisme technologique. Evgeny Morozov

Le livre

Pour tout résoudre cliquez ici ! dénonce le discours employé par les entreprises et les chantres de la Silicon Valley qui veulent nous faire croire que grâce à l’Internet et aux nouvelles technologies tous les aspects de notre vie seront améliorés et la plupart des problèmes du monde disparaîtront.

Evgeny morozv démontre qu’il n’y a pas une « application » comme réponse simple et immédiate à tous les enjeux sociétaux ni même à nos problèmes individuels. Il met en lumière deux concepts-clés, le solutionnisme et « l’Internet-centrisme », qui permettent de comprendre les schémas de pensée à l’œuvre derrière la révolution numérique.

Cet ouvrage porte un regard neuf et salutaire sur le numérique et sur nos usages. Il nous met en garde contre la croyance en un miracle technique et en un un monde à l’efficacité sans faille où chacun serait contraint de revêtir la camisole de force numérique de la Silicon Valley.

L’auteur

Chercheur, journaliste et essayiste, Evgeny Morozov est spécialiste des implications politiques et sociales de la technologie. Né en Biélorussie, il a vécu à Berlin avant de s’installer aux États-Unis. Il collabore à la rédaction de The New Republic et publie régulièrement dans The New York Times, The Economist, The Wall Street Journal, Financial Time, London Review of Books, etc. Son éditorial mensuel dans Slate est repris par de nombreux médias internationaux. il est également l’auteur de The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom, 2011.

lire la suite »
Concevoir un jeu vidéo

Guide pratique de référence, Concevoir un jeu vidéo fournit une méthodologie complète pour élaborer un jeu vidéo.
Dans un style limpide et facile d’accès, il offre une synthèse de toutes les connaissances sur le sujet, décortique les règles et les rouages pour créer un gameplay plaisant et original.
Il propose une méthode efficace et éprouvée qui répond aux questions incontournables que se posent tous les créateurs de « game concept ».
Marc Albinet, professionnel du jeu vidéo mondialement reconnu, traite l’ensemble des aspects de la conception : écriture, scénario, gestion des émotions et du fun, mise en scène, les 12 principes du gameplay, interactivité, production, etc., afin que le lecteur puisse s’en servir pour tous types de projets.
Toutes les explications sont illustrées par des exemples et des schémas éclairants. Cette nouvelle édition met à la disposition des passionnés, spécialistes des jeux, de serious games et des nouveaux médias, étudiants, développeurs, scénaristes, etc., tous les savoirs essentiels sur l’art et la manière de créer des jeux sur tous supports.
Expert en game design, Marc Albinet est un créateur de jeux vidéo dont certains sont devenus cultes.
Après avoir été l’un des pionniers des jeux vidéo sur ordinateur 8 bits, puis 16 bits, il a alterné casual et hardcore game pour des studios indépendants ou des gros éditeurs.
Il a exercé dans l’industrie des jeux AAA pour plusieurs compagnies renommées telles que Disney et Ubisoft. Depuis, Marc Albinet dirige des équipes innovantes de développement.
Il est notamment Game Director du jeu Assassin’s Creed Unity.

lire la suite »
Construire le modèle éducatif du 21e siècle. Les promesses de la digitalisation et les nouveaux modes d’apprentissage

Construire le modèle éducatif du 21e siècle.

Les promesses de la digitalisation et les nouveaux modes d’apprentissage de François-Xavier Hussherr, Cécile Hussherr
Pour rester fidèle à ses principes fondateurs, l’école doit repenser ses modes d’apprentissage, d’évaluation et de fonctionnement, car le constat actuel est sans appel et inquiétant : notre système éducatif est le plus inégalitaire et il ne cesse de baisser dans le classement PISA. Cet ouvrage clair et informé propose d’inverser cette tendance.
En s’appuyant sur les dernières découvertes en neurosciences, les nouveaux modes d’apprentissage et les atouts du numérique, les auteurs font le tour de toutes les solutions qui facilitent l’acquisition des savoirs fondamentaux, valorisent les réussites de l’élève, réaffirment le rôle majeur de l’enseignant et gomment les inégalités territoriales. Ils montrent que le numérique peut être le support d’un renouveau éducatif fondé sur l’audace, l’ouverture au monde et l’adaptation à la vitesse du changement.
L’ouvrage permet de repenser la pédagogie et la transmission des savoirs tout en redonnant une nouvelle force au modèle de l’école républicaine.

François-Xavier Hussherr travaille depuis sept ans dans le domaine de l’éducation numérique en Europe et aux États-Unis. Normalien, agrégé et docteur en économie, il travaille depuis dix-huit ans dans le domaine du software, de l’Internet et de l’éducation.

Maître de conférences en littérature comparée et ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm), Cécile Hussherr poursuit ses recherches dans trois domaines : les rapports entre littérature et nouvelles technologies, l’e-éducation comme nouveau mode d’enseignement de la littérature, les études de mythe.
Elle est membre du laboratoire LISAA de l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée.

lire la suite »