Agenda

Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l’intérêt général.

 

 
Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l’intérêt général.
De Jacques Priol
La collecte massive et l’utilisation de nos données personnelles ne sont plus le seul pré carré des géants du web. Elles sont désormais à disposition des collectivités locales : déplacements, voirie, transports, énergie, sécurité, santé, éducation, etc.
Ce big data des territoires prend un rôle central dans la vie publique, mais sa mise en place se heurte à de nombreux obstacles et pose de multiples …

lire la suite »
Le désenchantement de l’internet.  Désinformation, rumeur et propagande

Le désenchantement de l’internet. rumeur, propagande et désinformation. De romain Badouard

Internet est-il devenu l’ennemi de la démocratie ?

Rumeur, fake news, harcèlement, propagande, surveillance généralisée…, le débat public en ligne s’est transformé en véritable champ de bataille. Pourtant, il y a encore une dizaine d’années, on louait l’exemplarité de l’internet comme étant l’outil d’un renouveau démocratique. Comment expliquer ce retournement ?

Cet ouvrage propose une synthèse claire et pédagogique sur les enjeux politiques de l’internet. L’auteur montre que le pouvoir se loge au coeur même des technologies. Internet porte en lui un modèle communautariste qui favorise les clivages. Dans cet univers profondément conflictuel,l’enjeu n’est plus d’échanger, mais d’occuper l’espace. La dérégulation généralisée du marché de l’information fait peser de sérieuses menaces sur l’exercice de la liberté d’expression.

C’est la défense de l’internet comme bien commun qui est en train de se jouer aujourd’hui. Et parce que le numérique est l’affaire de tous, c’est aussi l’avenir de nos démocraties dont il est question.

Commandez le maintenant pour bénéficier du prix de lancement de 12 euros TTC.  Offre valable jusqu’au 15 septembre. Vous recevrez l’ouvrage à partir du 31 août.

lire la suite »
Datanomics Les nouveaux business models des données

Datanomics Les nouveaux business models des données – Simon Chignard, Louis-David Benyayer

Carburant de la nouvelle économie, opportunité de développement, les données interrogent aussi les services publics dans leurs missions et sont un sujet d’inquiétude pour les individus qui voient leurs vies mises en données et craignent une surveillance algorithmique. La maîtrise des données apparaît chaque jour davantage comme un élément stratégique et le deviendra de plus en plus avec l’essor de l’Internet des objets, des capteurs et des technologies portables. Grâce à une approche résolument pédagogique, Datanomics apporte un éclairage essentiel et inédit sur tous les enjeux techniques, économiques, politiques et sociétaux des données. Les auteurs s’appuient sur leur expérience acquise auprès de start-ups, de grands groupes et d’acteurs publics. Ils exposent de façon claire et accessible les raisons de la montée en puissance de la donnée et explorent les trois facettes de sa valeur : la donnée comme matière première, la donnée comme levier et gain d’opportunité, et la donnée comme actif stratégique. Puis, ils expliquent la manière d’utiliser les données comme levier d’émancipation pour l’entreprise, les acteurs publics et les individus. Cet ouvrage pratique et stimulant s’adresse à tous ceux qui veulent comprendre comment mettre en oeuvre des modèles économiques performants et agir pour garder le contrôle de ses données personnelles.

Les auteurs :

Simon Chignard, diplômé de Telecom École de Management, est le Data Editor d’Étalab, le service du Premier ministre en charge de la plateforme ouverte des données publiques. Spécialiste de la donnée, il a accompagné des acteurs publics et privés dans la définition de leur stratégie d’ouverture et de valorisation des données, en France et en Europe. Simon a publié l’ouvrage Open Data, comprendre l’ouverture des données publiques, Fyp Éditions, 2012.

Louis-David Benyayer, diplômé de l’ESCP Europe et titulaire d’un PhD en stratégie est chercheur en stratégie Louis-David et membre du conseil d’experts de la mission Étalab auprès du Premier ministre, chargée de l’ouverture des données publiques. Il a exercé pendant 15 ans une activité de conseil auprès d’entreprises multinationales et de PME. Il a participé à deux start-up et intervient régulièrement en école de commerce ou d’ingénieur. Il a cofondé Without Model, do tank sur l’innovation de modèle économique.

lire la suite »
Pour tout résoudre, cliquez ici !  L’aberration du solutionnisme technologique. Evgeny Morozov

Le livre

Pour tout résoudre cliquez ici ! dénonce le discours employé par les entreprises et les chantres de la Silicon Valley qui veulent nous faire croire que grâce à l’Internet et aux nouvelles technologies tous les aspects de notre vie seront améliorés et la plupart des problèmes du monde disparaîtront.

Evgeny morozv démontre qu’il n’y a pas une « application » comme réponse simple et immédiate à tous les enjeux sociétaux ni même à nos problèmes individuels. Il met en lumière deux concepts-clés, le solutionnisme et « l’Internet-centrisme », qui permettent de comprendre les schémas de pensée à l’œuvre derrière la révolution numérique.

Cet ouvrage porte un regard neuf et salutaire sur le numérique et sur nos usages. Il nous met en garde contre la croyance en un miracle technique et en un un monde à l’efficacité sans faille où chacun serait contraint de revêtir la camisole de force numérique de la Silicon Valley.

L’auteur

Chercheur, journaliste et essayiste, Evgeny Morozov est spécialiste des implications politiques et sociales de la technologie. Né en Biélorussie, il a vécu à Berlin avant de s’installer aux États-Unis. Il collabore à la rédaction de The New Republic et publie régulièrement dans The New York Times, The Economist, The Wall Street Journal, Financial Time, London Review of Books, etc. Son éditorial mensuel dans Slate est repris par de nombreux médias internationaux. il est également l’auteur de The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom, 2011.

lire la suite »
Concevoir un jeu vidéo

Guide pratique de référence, Concevoir un jeu vidéo fournit une méthodologie complète pour élaborer un jeu vidéo.
Dans un style limpide et facile d’accès, il offre une synthèse de toutes les connaissances sur le sujet, décortique les règles et les rouages pour créer un gameplay plaisant et original.
Il propose une méthode efficace et éprouvée qui répond aux questions incontournables que se posent tous les créateurs de « game concept ».
Marc Albinet, professionnel du jeu vidéo mondialement reconnu, traite l’ensemble des aspects de la conception : écriture, scénario, gestion des émotions et du fun, mise en scène, les 12 principes du gameplay, interactivité, production, etc., afin que le lecteur puisse s’en servir pour tous types de projets.
Toutes les explications sont illustrées par des exemples et des schémas éclairants. Cette nouvelle édition met à la disposition des passionnés, spécialistes des jeux, de serious games et des nouveaux médias, étudiants, développeurs, scénaristes, etc., tous les savoirs essentiels sur l’art et la manière de créer des jeux sur tous supports.
Expert en game design, Marc Albinet est un créateur de jeux vidéo dont certains sont devenus cultes.
Après avoir été l’un des pionniers des jeux vidéo sur ordinateur 8 bits, puis 16 bits, il a alterné casual et hardcore game pour des studios indépendants ou des gros éditeurs.
Il a exercé dans l’industrie des jeux AAA pour plusieurs compagnies renommées telles que Disney et Ubisoft. Depuis, Marc Albinet dirige des équipes innovantes de développement.
Il est notamment Game Director du jeu Assassin’s Creed Unity.

lire la suite »
Supercroissance – La stagnation séculaire n’aura pas lieu

Supercroissance – La stagnation séculaire n’aura pas lieu, de Faÿçal Hafied.

Après la crise financière de 2008, l’inefficacité des plans de relance, des politiques monétaires accommodantes et l’accentuation des inégalités sociales conduisent à s’interroger sur la capacité des États à contrôler l’économie.
Un irrésistible sentiment de déclin s’est installé. L’ubérisation de l’économie s’est avérée être destructrice de nombreux emplois.
Les cols bleus sont menacés par les robots et les cols blancs sont également dans le collimateur de l’intelligence artificielle.
La « quatrième révolution industrielle » ne tiendrait pas ses promesses en matière d’emploi et la prospérité attendue n’est pas au rendez-vous.
Faÿçal Hafied affirme que le spectre d’un enlisement dans une « stagnation séculaire » n’est que le produit d’un système de pensée devenu obsolète : nous sommes au contraire à la veille d’une croissance sans précédent dans l’histoire du capitalisme.
Il démontre que nous traversons en réalité une époque de « destruction créatrice » hors du commun, et que s’ouvre un âge d’or de l’innovation (blockchain, deep learning, lean startup, innovation radicale, impôt négatif universel, etc.). Même si cette transition s’accomplit dans la douleur, l’économie centralisée actuelle va laisser place à un nouveau modèle de société, collaboratif et participatif, socle d’une croissance considérable soutenue par un progrès inédit.

Faÿçal Hafied est essayiste, spécialiste du financement de l’innovation, du capital-risque et de l’évaluation des start-ups. Il intervient régulièrement dans les médias et les think tanks.

lire la suite »
Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie

Éloge de la rébellion. Contre la ploutocratie de Lamberto Maffei

par l’auteur de « Hâte-toi lentement »

« Une société dans laquelle la peur des autres s’immisce même au niveau des institutions, une société qui défend sa propre identité, c’est-à-dire ses privilèges, en souhaitant être protégée par un État policier plutôt que par un État de droit, me semble myope et bien loin de pouvoir améliorer les conditions de vie, y compris les siennes.
La raison ne veut pas de révolutions, elle veut des droits — auxquels beaucoup ne consentent que pour la forme, hypocritement. Une éducation, une justice et un système de santé qui seraient les mêmes pour tous, voilà la grande révolte. »

Lamberto Maffei est vice-président de l’Académie des Lyncéens — la plus ancienne académie scientifique d’Europe — et professeur émérite de neurobiologie à l’École normale supérieure de Pise. Il a été directeur de l’Institut de neurosciences au CNR (Conseil national de la recherche italien) et a participé à de nombreux travaux de recherche, notamment au Collège de France, au MIT et à l’université d’Oxford.

lire la suite »
La Sécu à tout prix ! Financer un modèle social pour tous.

La Sécu à tout prix. Financer un modèle social pour tous

Pilier de notre modèle social, la « Sécu » est ébranlée par le vieillissement de la population et la globalisation de l’économie.
La transformation du marché du travail et l’« ubérisation » sapent son financement assis sur la croissance de l’après-guerre. Gouvernements et politiques invoquent sans relâche le mantra de la réduction des charges sociales, tandis que la majorité des Français réclame un système social simplifié et plus transparent.
Cet ouvrage, très documenté, retrace les racines et les évolutions du financement de la sécurité sociale : assurance maladie, retraites, allocations familiales, CSG, TVA sociale, RSI, CICE, etc. Il décrypte ses mécanismes, les arcanes de son organisation. Benoît Bost balaie les idées reçues et apporte des réponses claires : ce modèle est-il encore soutenable ? Quelles transformations sont indispensables ? La baisse ou l’augmentation des charges sociales influe-t-elle sur l’emploi ? Peut-on reconstruire un modèle social juste et garant de notre cohésion sociale ?
C’est un livre indispensable pour comprendre les ressorts de la Sécu, l’adapter au contexte économique et social, et prévoir ses évolutions.

Diplômé de l’École nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S), Benoît Bost est, depuis dix ans, cadre dirigeant d’un organisme de sécurité sociale. Chargé de cours à l’université, il intervient dans des cycles de formation et de perfectionnement destinés aux élus et aux professionnels.

lire la suite »
Digital Studies – Organologie de savoirs et technologies de la connaissance. Bernard Stiegler et al.

le numérique constitue une mutation globale des savoirs sous toutes leurs formes (scientifiques, artistiques, politiques, sociaux au sens le plus large, pratiques dans tous les domaines) qui pose des questions épistémologiques fondamentales et radicalement nouvelles.

lire la suite »
La singularité technologique

L’intelligence artificielle : menace apocalyptique ou ange gardien ?

lire la suite »