Pour une mobilité plus libre et plus durable, de Daniel Kaplan, Bruno Marzloff

Couv Mobilite

86 pages

2009

Collection : La fabrique des possibles

ISBN-13: 978-2916571225

14,90 euros TTC

Il y a urgence.
Le changement climatique est désormais un fait vérifiable. La pollution et la congestion des villes dégradent les conditions de vie. L’augmentation du prix des hydrocarbures devient insupportable pour ceux qui dépendent de leur voiture pour vivre et travailler, en particulier pour les « périurbains ». La mobilité automobile décroît dans les villes occidentales, mais au prix d’une plus grande inégalité dans l’accès aux ressources de la ville.

La « mobilité durable » est devenue un sujet prioritaire.
L’ouvrage propose une nouvelle approche, pour rendre la mobilité durable populaire, désirable, tout en obtenant des résultats significatifs en termes d’environnement et d’équité sociale.

L’objectif : concilier la liberté de mouvement avec l’atteinte d’objectifs collectifs, environnementaux et sociaux.
En s’appuyant entre autres sur les technologies numériques, ce livre donne des outils concrets pour répondre aux besoins de mobilité, tout en atteignant des objectifs collectifs en termes d’environnement et de solidarité. Il propose des nouvelles solutions techniques, organisationnelles, de service et d’usages.

 

Pratiques et services de mobilité à Brétigny-sur-Orge - Wed, 09 Jul 2014

L'écoquartier Clause - Bois Badeau, à Brétigny-sur-Orge, devrait comptabiliser 2.400 logements d'ici quelques années. Il accueille d'ores et déjà ses premiers habitants ainsi que divers équipements (maison de l'écocitoyenneté, école, supermarché...) et  bénéficie du dynamisme commercial du très proche centre-ville. Pourtant, à l'échelle de ce quartier et de la commune, la voiture demeure le principal mode de déplacement, un paradoxe pour un écoquartier.

Le promoteur immobilier HKA Finance, en charge de la construction d'une résidence à Bois Badeau, a fait appel à Chronos et Ludovic Bu pour comprendre les besoins locaux en matière de mobilité et formuler de nouvelles solutions de services limitant la propriété automobile. Retour sur une étude locale dont les enjeux sont largement partagés par d'autres villes "péri-urbaines".

Start-up collaboratives vs municipalités: le choc des cultures - Wed, 09 Jul 2014

Série "Collectivités et économie collaborative", épisode n°1

Uber, Airbnb, Taskrabitt, Drivy..., les start-ups de l'économie du partage rencontrent un succès croissant. Les deux premières, qui sont aussi les plus connues, sont valorisées à 10 milliards et 17 milliards de dollars. Soumis à des réglementations strictes, les acteurs historiques du secteur voient ces nouveaux concurrents, peu soucieux des règles établies sur leurs marchés, d'un mauvais oeil. Dans les villes où ces services s'implantent, les autorités locales sont confrontées au paradoxe de mettre des bâtons dans les roues à des services novateurs et plébiscités par les usagers pour défendre les intérêts des acteurs historiques menacés. La tentation est forte d'y voir une administration coupée des usages, influencée par les lobbys, et obsédée par la régulation. La réalité est autrement plus complexe. Dans les villes où ces services s'implantent au nez et à la barbe des autorités, les interdictions cèdent parfois la place à des formes de coopération fondées sur des intérêts bien compris ou dégénèrent en guerre des prix (Uber a ainsi réduit ses tarifs de 20 à 25 % dans une vingtaine de villes américaines pour forcer le passage).

Les supermarchés, un problème de taille ? - Thu, 03 Jul 2014

L'extension du domaine des services dans la distribution

"L'hypermarché n'est plus roi" déclarait en mars 2009 l'ancien PDG de Carrefour, Lars Olofsson, constatant le ralentissement économique de son groupe : son plan de restructuration comprenait alors le redimensionnement de sept hypermarchés jugés trop grands. Si les grandes enseignes de la distribution alimentaires détiennent toujours une large part du marché des ventes, leur modèle de distribution de masse séduit moins. En 2012, 60% des Français interrogés dans le cadre de l'enquête IFOP "Les Français et les points de vente connectés" déclaraient ainsi ne pas apprécier faire leurs courses en grande surface.

Pour redorer leur image et répondre aux attentes des consommateurs, prompts à faire leurs achats en ligne et désireux d'accéder à des services plus souples et calibrés à leurs besoins, les grands changent d'échelle et proposent des services de proximité.

Conférence « 30 ans d’occupation du sol en Île-de-France », Institut d’Aménagement et d’Urbanisme IDF - Fri, 20 Jun 2014

Le 18 juin, l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Île-de-France fêtait les trente ans du Mos (Mode d'Occupation des Sols), l'atlas cartographique numérique de l'occupation du sol en Île-de-France, conçu par l'IAU Idf en 1982. Cet atlas vise à enrichir la connaissance des territoires franciliens et accompagner la prise de décision dans les politiques d'urbanisme.

 

Le Mos est un inventaire riche des phénomènes métropolitains, ce qui en fait à la fois un outil d'information, de communication, de prospective et d'aide à la décision pour les collectivités locales. Il fournit donc à la région un matériau de travail essentiel, mettant en relief les atouts et faiblesses du territoire. L'observation doit permettre la prise de décision, en vue de corriger les déséquilibres repérés.

A quoi servent les applications de mobilité ? Conférence “Data for mobility” au NUMA (17 juin) - Wed, 18 Jun 2014

Co-organisé au NUMA par la Ville de Paris, Thales, Navitia.io (CanalTP), Open Trip Planner (Conveyal) ainsi que l'EIT ICT Lab, l'évènement Data for mobility visait à réfléchir collectivement au potentiel des données pour planifier, analyser et personnaliser la mobilité. Quelles sont les pistes d'optimisation des applications de transports, à la fois pour les particuliers et pour les collectivités ?